MENU

vendredi 23 février 2018

Les socquettes de la Schtroumpfette par Elise Dupont Design


En participant à mon premier swap laineux, j'ai reçu un colis contenant un premier écheveau en cadeau et un second à tricoter pour en faire un cadeau à offrir. J'ai choisi de faire une nouvelle paire de chaussettes, pensant que je les réussirai comme les premières, mais tout ne s'est pas passé comme prévu...



Tout d'abord, qu'est-ce qu'un swap laineux ? Il s'agit d'un échange de colis contenant de la laine, des douceurs et des goodies. On s'inscrit sur une plateforme sur laquelle l'organisateur du swap recense les participations, les goûts laineux et les préférences des participants. Pour ma part, j'ai participé au double swap d'Halloween organisé par Bibounette2309 (les laines de Bibounette).
Lorsque les dates d'inscription sont arrêtées, on reçoit le nom de la swappée laine et celle de la swappée tricot. Ce swap était original dans la mesure où généralement, un swap se contente d'être un échange de laine. Ici, une seconde étape nécessitait de tricoter un projet pour une personne inconnue.

Le colis que j'ai adressé avec un écheveau de yarn by Simone en cadeau et des écheveaux de Zibelin à tricoter

Le colis que j'ai reçu en cadeau
Laine que j'ai reçue à tricoter
Heureusement grâce à Ravelry et Instagram, j'ai pu découvrir la personne qui m'avait adressé la laine et celle à qui j'allais tricoter un projet, à qui j'ai moi-même adressé un colis. Bibounette a bien œuvré en jonglant avec les tableaux pour que personne ne se perde dans ce qu'il avait à faire ! C'était une expérience très sympa avec un forum dédié sur Ravelry.

La laine et le matériel


Revenons maintenant à la laine reçue. Il s'agit de la sock lite de la marque irlandaise Olann. Ses caractéristiques sont les suivantes : 80% Superwash Merino 20% Nylon 4ply fingering 425m pour 100g. Elle est ici en coloris Jinx, une couleur très nuancée avec des speckles qui interviennent beaucoup sur la laine en elle-même en la rendant plus dense à ces endroits.
C'est une laine extrêmement fine et comme son nom l'indiquait, je la pensais toute indiquée pour réaliser une paire de chaussettes. Bien mal m'en a pris.


En effet, la pensant dédiée à cet effet, j'ai zappé l'échantillon que j'avais fait pour la première paire que j'avais tricotée (mes chaussettes de la schtroumpfette). Dès le début du tricot, je me suis rendue compte que le tricot était plus petit que sur ma première paire mais j'ai tout de même continué dans cette voie. Pour coller à la pointure de la personne à qui je tricotais ce projet (pointure inférieure à la mienne), j'ai téléchargé le pédimètre offert par Sarenza.


Bien que la laine soit très jolie, elle est très difficile à tricoter, elle se dédouble par moment et résiste mal aux torsions que lui imposent les aiguilles à chaussettes tricotées en magic loop. En outre, impossible de tricoter la torsade car la laine n'avait pas la tenue nécessaire pour avoir un joli rendu. Me considérant encore débutante, je n'ai pas pu défaire les erreurs et les chaussettes ne sont malheureusement pas identiques. Elle sont toutefois portables.


Ces difficultés ont considérablement ralenti le rythme de tricot et m'a aussi découragée. Ce qui fait que le cadeau n'a pas pu être envoyé que lundi dernier au lieu de... Noël ! Je remercie donc ma swappée tricot qui a eu une patience d'ange.


Pour la remercier aussi de n'avoir jamais fait de remarques sur ma lenteur, je lui ai adressé un second sac à encours fait main. J'espère qu'elle appréciera.

Le patron

Pour les caractéristiques du patron et la réalisation de ce modèle, je vous renvoie à l'article que j'avais écrit sur le sujet.

Je termine cet article par le cadeau que j'ai moi-même reçu : le col Paris in Berlin de Joji Locatelli.

Tricoté par Claire dans une laine teinte par les soins d'Aurore alias Kimchineitee, il me tient bien chaud. Vous pouvez retrouver les laines d'Aurore dans sa boutique la Maison Corlène.





Bon tricot !
PAULINE


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire